Holdup sur la Sécurité sociale !

Depuis des années, les différents gouvernements ont organisé le déficit de la sécurité sociale en multipliant les exonérations de cotisations patronales qui nous coûtent aujourd’hui près de 30 milliards d’euros par an. Les plans successifs d’économies sur la santé ont ruiné nos hôpitaux à grand coup de fermetures de services, de fusions, de suppressions massives de postes, de gel des salaires; le gouvernement se félicite d’avoir réduit le déficit de la sécu.

Après avoir offert 4 milliards aux plus riches avec la suppression de l’Impôt Sur le Fortune, baissé les APL, augmenté la CSG,… le 1er ministre annonce qu’il va à nouveau appauvrir la population en réduisant l’indexation sur le coût de l’inflation à 0,3% jusqu’en 2020 pour les APL, les pensions de retraites et les allocations familiales… Rappelons que c’est la sécu qui finance la maladie, la retraite, le chômage, la famille, l’aide au logement…

Mais le gouvernement ne veut pas s’arrêter là : il veut se servir de la sécurité sociale pour réduire le déficit de l’Etat ! Clairement se sont nos cotisations sociales qu’il veut nous voler. Une dépêche de l’AFP annonce que « l’Etat pourrait récupérer jusqu’à 24 milliards d’euros d’excédents de la sécu en 2022 » pour renflouer ses caisses. L’Etat transforme les cotisations de la sécu en impôt dont il pourrait se servir à sa guise !

Ce n’est pas la première fois qu’un gouvernement se sert copieusement dans nos cotisations. Rappelons que sous Hollande il avait prélevé 300 millions sur l’ANFH (organisme de financement de le formation continue pour les personnels hospitalier).

Pour la CGT, La Sécurité sociale doit rester financée par le salaire socialisé et être gérée par les salarié-e-s. C’est notre argent, c’est à nous de le gérer ! Nous revendiquons une sécu remboursant à 100% !

Ce qu’il faut savoir pour combattre les idées reçues et la propagande des gouvernements :
→La fraude aux prestations sociales représente 248 millions d’euros.
→Les prestations sociales non demandées par la population représentent 6 milliards d’euros par an.
→L’évasion fiscale représente 60 milliards d’euros par an.
→Le total des avoirs français détenus dans les paradis fiscaux c’est 600 milliards d’euros….

Et l’on veut nous faire croire que c’est nous les salarié-e-s, la population française ou immigrée, les sans-papiers, les retraité-e-s, les étudiant-e-s, les privé-e-s d’emploi qui sommes les profiteurs ! Chacun, chacune fera sa réflexion mais nous, notre combat on sait dans quelle direction le mener !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *