28 Août, toutes les raisons de se mobiliser

Mardi 28 aout à 17h00, sur la place St François à Nice, les militants se rassembleront pour rendre hommage à notre Camarade, Virgile CORBANI, ancien secrétaire de l’UD CGT 06, assassiné par l’occupant Nazi.

Cela doit nous rappeler que la Place St François, autrefois appelée Place des ouvriers, fut le berceau du syndicalisme niçois. Rappelons que la CGT a vivement contribué à la libération de la Ville de NICE, lors de la dernière Guerre Mondiale et que c’est à ce titre, pour « Services rendus à la Nation », que la Mairie de NICE de l’époque céda, à La CGT, les locaux Aigle d’Or, repris sournoisement par le maire de la ville en 2009.

Est-ce pour tenter d’effacer cette réalité historique que le Maire a fait effacer les sigles CGT du Palais Bona et de l’Aigle d’or, monuments témoins de l’histoire sociale départementale ?

La CGT quoi qu’en disent certains, a joué un rôle déterminant dans le développement économique et social de notre territoire. Au-delà de la libération de Nice les militants syndicaux et politiques de l’époque portaient un projet de société plus solidaire, émancipateur et porteur de paix.

Ce qui est recherché, c’est l’effacement des traces visibles, pour mieux remettre en cause ce que notre organisation a permis de gagner en avancées sociales indiscutables, comme la Sécurité Sociale, la diminution du temps de travail, ou encore la création des congés payés. Cette démarche s’inscrit dans la même logique que celle du patronat, qui a avec un gouvernement plus que jamais à ses ordres, rêve d’éliminer ce que les travailleuses et travailleurs ont conquis par la lutte.

La journée du 28 Août à Nice ne s’inscrit donc pas seulement dans une logique de commémoration, mais bien dans une journée d’action revendicative.

Ensemble revendiquons :
• La réduction du temps de travail
• Une Protection Sociale renforcée, solidaire et financée par le travail
• Le maintien et l’amélioration de notre système de retraite par répartition
• L’augmentation des salaires, des pensions et des minimas sociaux
• Le respect et le renforcement du droit syndical, notamment par des droits financés par les collectivités territoriales pour l’activité interprofessionnelle

L’Union Départementale CGT des Alpes Maritimes vous donne Rendez-vous le Mardi 28 aout 2018 à 17 heures place St François à Nice

Il n’y a pas de fatalité à la régression sociale, notre pays a les moyens de répondre aux aspiration et besoins des populations. En 2017 les actionnaires du CAC 40 auront reçu Plus de 46 Milliards d’euros de dividendes. Le montant des aides accordées aux entreprises représente plus de 200 Milliards d’euros par an.

Bourse du travail à Nice, une histoire qui date ( 4 pages – cliquez ici )

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.